La fabrique du consentement

Après un an de crise de sanitaire, on peut commencer à faire le bilan objectif du traitement de l’épidémie de Covid 19 dans le monde. Le professeur Raoult explique clairement dans cette vidéo le développement des différents variants par mutation de la protéine Spike. Il montre la différence significative de la mortalité entre les malades traités à l’hydroxychloroquine dans son IHU et ceux du reste de la population française.
A l’échelle mondiale, on voit que près de 5 milliards de personnes ont suivi son protocole et que la mortalité a été très nettement moindre dans leur pays que dans le reste du monde. Les pires résultats se situent dans les pays occidentaux, dits modernes, où les pseudo-scientifiques ont recommandé de ne pas traiter les malades. On découvre en particulier que l’espérance de vie aux États-Unis, pays qui se veut leader de la pensée scientifique médicale, est au même niveau que celle du Maghreb, de la Turquie ou de l’Arabie Saoudite.
A la lumière de cette crise, il est intéressant de comprendre comment la propagande médiatique fabrique le consentement d’une population. Si être complotiste, c’est dénoncer les lobbys et la corruption, alors je veux bien être complotiste, conclut le Pr Raoult.

(Lu 32 fois)

Ce contenu a été publié dans Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *